Je t’aime

Posté le Vendredi 3 mars 2017

Je t’aime…. comme si j’aimais pour la première fois,Je t’aime au point où je ne peux fixer mon regard trop  longtemps sur toi sans être submergée  par l’angoisse de te perdre, tu m’apaise et me réconforte, tu me pousse en avant et me permet d’évoluer, tu sais m’écouter et me comprendre, à tes côtés je deviens meilleure. Je t’aime …comme si ce verbe prenais enfin tout son sens!

songessurpages @ 17 h 21 min
Enregistré dans confidences
Une prose s’impose…

Posté le Mercredi 11 janvier 2017

A toi l’hystérique lunatique , toi dont le narcissisme n’a d’égale que son égoïsme…

Toi qui perds ton sang froid pour tout et surtout n’importe quoi!

A toi qui cherche à tout prix à me blesser puis me parle ensuite de respect…

Ha si seulement tu te voyais petit pantin en train de gesticuler,pris dans ta colère ,qu’elle misère !

Saches que tu n’auras pas ma haine,tes mots me laisse sereine…

 

 

songessurpages @ 13 h 41 min
Enregistré dans petits mots
Et si…

Posté le Jeudi 5 janvier 2017

Nous vivons tous avec des regrets . Agir sur l’instant et faire une erreur ,faire  le mauvais choix ,ou encore blesser quelqu’un sans le vouloir. Nous faisons tous fausse route à un moment donné ou à un autre. Par manque de temps , par égoïsme, par inadvertance ou même par choix et manque d’expérience. Notre subconscient commence alors à nous bercer de se refrain nostalgique « et si …. » Les regrets peuvent nous détruire lentement mais sûrement de façon sournoise en nous empêchant d’avancer et d’apprécier pleinement les petits bonheurs à venir. Il est essentiel d’apprendre à accepter notre passé afin d’en tirer les leçons qui nous font grandir. Comment aller de l’avant en regardant sans cesse par dessus notre épaule? Je crois que les choix que nous faisons ne sont pas regrettables s’ils sont fait avec le coeur et de façon honnête.Apres tout ne dit-on pas que l’erreur est humaine… Et si l’on ouvrait nos mains afin de laisser tomber ses bagages qui nous tirent vers le bas? Et si le lâcher prise était dans l’acceptation…

songessurpages @ 23 h 19 min
Enregistré dans réflextion
Ma fille…

Posté le Lundi 2 janvier 2017

Je n’étais qu’une coquille vide,un humain parmis tant d’autre sans plus de valeur que quiconque.

Tu es là blottie au creux de moi. C’est mon corps qui engendre le tien, c’est mon sang qui te nourri. Nous sommes liées au sens  propre du terme. Je te construis, mon dieu je te construis! Je suis terrifiée. Et si je n’étais pas capable de te protéger, si je te transmettais une maladie ,une tare si je n’étais pas à la hauteur, si j’avais fais le choix égoïste d’une responsabilité qui me dépasse . Je pose ma main sur mon  ventre tu n’es qu’un haricot ,pourtant mon apaisement est immédiat. Comment peux tu avoir un tel pouvoir sur moi. Mon corps ne m’appartient plus dorénavant , il est ton cocon , le réceptacle d’une petite merveille que m’offre la vie. Mon ventre s’arrondi ,il es le centre de l’univers ,mes mains l’encerclent avec amour. Je découvre la douceur de n’être jamais seule .Nous sommes deux à chaque instant.Je te fantasme mon amour , j’essai d’imaginer le premier regard que tu posera sur moi, la forme de tes yeux, la rondeur de ta bouche, tes petits doigts enserrant les miens.Voilà, tu pousse petit haricot , je te sens dans mes entrailles tu es bien  réel. Comme un fantôme qui flotte doucement de droite à gauche, des petites bules qui s’entrechoquent c’est bien toi mon petit alien. ..

Les coups deviennent plus vigoureux ,je peux sentir chacun de tes mouvements et deviner ta position dans ce doux carcan  protecteur.Une fille… tu n’est plus le bébé tu es une fIlle ,tu es ma fille,tu es une personne à part entière.Je ne te fantasme plus je t’attends …

Tu vas devoir te détacher de moi,comment vais je te protéger hors de mon corps,je ne vais plus pouvoir filtrer l’air que tu respire,prendre les virus à ta place lutter pour nous deux,je ne suis pas prête à prendre le risque j’ai peur de ce qu’il pourrait t’arriver là dehors.Mon ange ma vie tu es déjà tout.

Tu es si petite . Ton minuscule visage d’un rond parfait,ta peau légèrement rosée et ton petit nez retroussé, tes petits doigts si fins qui dansent tel un champ de blé sous une brise d’été.C’est moi qui ai fait ça ?Comment, comment est-ce possible? Tu es exceptionnelle,tu dépasse déjà toutes mes espérances. Je te prends tout contre moi, je sens ta peau contre la mienne et à nouveau nous ne faisons qu’un.Je te nourri mon amour c’est fou la force que tu me donne ,l’importance que tu me confère, tu dépends de moi. ..Mon dieu tu me regarde pour la première fois.Tes yeux me traversent.Le sol se dérobe sous mes pieds.Ton regard es si sincère si profond si humain…Je ressens soudain ton amour et ta confiance tu as fais de moi une mère. Je suis envahie des milles sentiments, c’est un tsunami, les larmes coulent abondamment sur mes joues sans que je puisse les retenir. Je suis responsable de toi à compter d’ aujourd’hui .J’ai peur de mourir pour la première fois car s’il m’arrivait quelque chose je sais que personne ne pourrai t’aimer comme je t’aime, je suis terrorisée et c’est le plus beau jour de ma vie !! Tu m’insuffle une confiance en moi que je ne soupçonnais pas.Je suis une mère, je suis une femme ,je pourais mourrir pour toi. Je me battrai comme une lionne pour toi mon ange,aujourd’hui tu m’as construite je passerai le restant de mes jours à t’élever ,t’aimer,te protéger et te pousser en avant…

Mon amour, mon ange,mon haricot ; merci d’avoir fais de moi une mère. Je t’aime.

songessurpages @ 1 h 19 min
Enregistré dans confidences
12