Catégorie

Archive pour la catégorie « confidences »

Dis maman,comment tu m’aime?

Voilà une question que vous m’avez posée bien souvent chacun votre tour et à plusieurs reprises.

Après une grosse dispute engendrant une grosse punition, « pardon maman, est-ce que tu m’aime? » Mon dieu OUI je vous aime mes amours! Malgré ma colère, malgré ma fatigue je vous aime. Vous savez me faire sortir de mes gonds en appuyant précisément sur le petit déclencheur qui émiette, lentement mais sûrement ma patience…C’est à ce moment précis que je réalise à quel point je vous aime de manière incommensurable , irrationnelle et inhérente même à mon être .

Ma grande fille toi qui ma fait devenir mère, le plus beau et le plus grand rôle de ma vie. Alors que chaque petits bonheurs de mon quotidien se reflète dans tes yeux voilà que tu dois faire un peu de place pour accueillir ton petit frère. Je vois se transformer 80cm de calme , de douceur et d’espiègleries en un petit diablotin qui soudain perd tous ses acquis. Mais n’ait pas peur que le bébé prenne ta place mon coeur. Il n’est pas de l’amour en moins à te donner. Il est du plus. Il est tellement plus. Il te regarde avec admiration , tu es sa grande sœur, son modèle et chaque fois qu’il pose le regard sur toi je sens cet amour fraternel indéfectible. Ma grande fille, comme je le comprends, tu es si belle.

Mon garçon, mon petit ange. Tu es si doux, si attentionné, si discret, je sens ton besoin de contact, de câlins et je n’ai de but que d’y répondre. Tu me vois comme la plus belle des femmes ,la meilleure des mamans, jamais je ne pouvais m’imaginer avoir autant de valeur aux yeux de quelqu’un. Comment pourrais-je ne pas t’aimer de la façon la plus pleine et entière qu’il soit! Je veux tout mettre en œuvre pour que tu sois heureux , je t’y pousserai jusqu’à mon dernier souffle.

Voilà mon petit ouragan. Ma chérie pleine de vie , indépendante, drôle , futée et toujours dans la recherche d’autonomie. Je suis si fière de toi. Tu sera présidente, astronaute, bûcheronne, cowboy! Tu peux tout faire ,tu n’as peur de rien, tu réponds présente chaque fois que les grands on besoin de toi. Je t’admire tant. Comment autant de réparti et de force de caractère peuvent se trouver dans un si petit corps! Alors oui malgré ton petit nez tout froissé quand le  caprice t’en dit je t’aime à la folie ,passionnément, éternellement.

Mes enfants vous pourrez me poser cette question aussi souvent que vous en ressentirez le besoin, je n’aurai de cesse d’y répondre irrémédiablement OUI! Vous êtes mon oxygène , mes joies et mes peines. Vous êtes mon envie d’ouvrir les yeux matins après matins. Quelque soit vos choix , je serai toujours là.

 



lettre à mes amours

Vous avez embelli ma vie ,intensifié chaque seconde de mon existence. Je sais qu’aujourd’hui vous n’avez aucune idée de tous les combats que j’ai menés et que je mènerai pour vous. Depuis l’instant même ou j’ai appris votre présence au creux de mon ventre je n’ai de cesse de chercher ce qui vous rendra heureux. Il y a tous ces moments où je culpabilise d’avoir perdu patience et toutes ces choses que j’aimerai vous offrir et dont je n’ai pas les moyens. Je tente alors de compenser autrement ,de trouver le moyen de revoir ces sourires qui illuminent vos visages et remplissent mon être d’un bonheur à l’état pur. Tantôt tiraillée par l’envie de vous protéger,et tantôt par mon devoir de vous pousser à être autonome. Il m’arrive d’avoir envie de me décourager quand parfois je vois la colère et les reproches sur vos bouilles toutes chiffonnées,mais je reste malgré tout stable sur mes positions quitte à ce que vous puissiez parfois me détester . Les rendez vous chez les différents professionnels de santé,les devoirs,les taches quotidiennes que je vous impose…Toutes ses contraintes sont autant de cordes que je mets à vos arcs.J’ai déjà du prendre bien des décisions difficiles pour vous protéger mes amours.Je vois jours après jours les bienfaits de ces choix. Je fais parfois fausse route et bien sûr j’ai régulièrement tort. Mais je sais que mes erreurs sont autant d’ opportunités d’avancer mieux encore. Je ne cesserai jamais de me remettre en question dans l’espoir de toujours faire plus pour vous. J’ai l’espoir qu’ un jour dans vos vies d’adultes vous saurez reconnaître a qu’elle point toutes ces frustrations vous ont forgées. Je veux le meilleur pour vous, mais les sommets demandes d’être gravis dans l’effort. Je serait votre ligne de vie durant votre ascension je vous en fais la promesse quoi qu’il arrive. Je vous aime de la façon la plus déraisonnable qui soit, je vous aime sans limite et sans condition. Un jour vous comprendrez ,un jour vous transmettrez ces valeurs et ce jour là ma vie aura pris tout son sens.



Liberté

J’étais prisonnière, enfermée sans même en avoir conscience,jusqu’au jour où j’ai trouvé une clef…

La vie peut vous emporter dans son courant sans vous laissez le temps de prendre du recul.Il est pourtant vital de savoir se décaler pour prendre la mesure de ce dont nous sommes capables par nous même afin d’être acteurs de nos vies.Sans cela nous nous contentons de flotter voir de dériver…



Je t’aime

Je t’aime…. comme si j’aimais pour la première fois,Je t’aime au point où je ne peux fixer mon regard trop  longtemps sur toi sans être submergée  par l’angoisse de te perdre, tu m’apaise et me réconforte, tu me pousse en avant et me permet d’évoluer, tu sais m’écouter et me comprendre, à tes côtés je deviens meilleure. Je t’aime …comme si ce verbe prenais enfin tout son sens!



Ma fille…

Je n’étais qu’une coquille vide,un humain parmis tant d’autre sans plus de valeur que quiconque.

Tu es là blottie au creux de moi. C’est mon corps qui engendre le tien, c’est mon sang qui te nourri. Nous sommes liées au sens  propre du terme. Je te construis, mon dieu je te construis! Je suis terrifiée. Et si je n’étais pas capable de te protéger, si je te transmettais une maladie ,une tare si je n’étais pas à la hauteur, si j’avais fais le choix égoïste d’une responsabilité qui me dépasse . Je pose ma main sur mon  ventre tu n’es qu’un haricot ,pourtant mon apaisement est immédiat. Comment peux tu avoir un tel pouvoir sur moi. Mon corps ne m’appartient plus dorénavant , il est ton cocon , le réceptacle d’une petite merveille que m’offre la vie. Mon ventre s’arrondi ,il es le centre de l’univers ,mes mains l’encerclent avec amour. Je découvre la douceur de n’être jamais seule .Nous sommes deux à chaque instant.Je te fantasme mon amour , j’essai d’imaginer le premier regard que tu posera sur moi, la forme de tes yeux, la rondeur de ta bouche, tes petits doigts enserrant les miens.Voilà, tu pousse petit haricot , je te sens dans mes entrailles tu es bien  réel. Comme un fantôme qui flotte doucement de droite à gauche, des petites bules qui s’entrechoquent c’est bien toi mon petit alien. ..

Les coups deviennent plus vigoureux ,je peux sentir chacun de tes mouvements et deviner ta position dans ce doux carcan  protecteur.Une fille… tu n’est plus le bébé tu es une fIlle ,tu es ma fille,tu es une personne à part entière.Je ne te fantasme plus je t’attends …

Tu vas devoir te détacher de moi,comment vais je te protéger hors de mon corps,je ne vais plus pouvoir filtrer l’air que tu respire,prendre les virus à ta place lutter pour nous deux,je ne suis pas prête à prendre le risque j’ai peur de ce qu’il pourrait t’arriver là dehors.Mon ange ma vie tu es déjà tout.

Tu es si petite . Ton minuscule visage d’un rond parfait,ta peau légèrement rosée et ton petit nez retroussé, tes petits doigts si fins qui dansent tel un champ de blé sous une brise d’été.C’est moi qui ai fait ça ?Comment, comment est-ce possible? Tu es exceptionnelle,tu dépasse déjà toutes mes espérances. Je te prends tout contre moi, je sens ta peau contre la mienne et à nouveau nous ne faisons qu’un.Je te nourri mon amour c’est fou la force que tu me donne ,l’importance que tu me confère, tu dépends de moi. ..Mon dieu tu me regarde pour la première fois.Tes yeux me traversent.Le sol se dérobe sous mes pieds.Ton regard es si sincère si profond si humain…Je ressens soudain ton amour et ta confiance tu as fais de moi une mère. Je suis envahie des milles sentiments, c’est un tsunami, les larmes coulent abondamment sur mes joues sans que je puisse les retenir. Je suis responsable de toi à compter d’ aujourd’hui .J’ai peur de mourir pour la première fois car s’il m’arrivait quelque chose je sais que personne ne pourrai t’aimer comme je t’aime, je suis terrorisée et c’est le plus beau jour de ma vie !! Tu m’insuffle une confiance en moi que je ne soupçonnais pas.Je suis une mère, je suis une femme ,je pourais mourrir pour toi. Je me battrai comme une lionne pour toi mon ange,aujourd’hui tu m’as construite je passerai le restant de mes jours à t’élever ,t’aimer,te protéger et te pousser en avant…

Mon amour, mon ange,mon haricot ; merci d’avoir fais de moi une mère. Je t’aime.