Dis maman,comment tu m’aime?

Posté le 10 octobre 2018

Voilà une question que vous m’avez posée bien souvent chacun votre tour et à plusieurs reprises.

Après une grosse dispute engendrant une grosse punition, « pardon maman, est-ce que tu m’aime? » Mon dieu OUI je vous aime mes amours! Malgré ma colère, malgré ma fatigue je vous aime. Vous savez me faire sortir de mes gonds en appuyant précisément sur le petit déclencheur qui émiette, lentement mais sûrement ma patience…C’est à ce moment précis que je réalise à quel point je vous aime de manière incommensurable , irrationnelle et inhérente même à mon être .

Ma grande fille toi qui ma fait devenir mère, le plus beau et le plus grand rôle de ma vie. Alors que chaque petits bonheurs de mon quotidien se reflète dans tes yeux voilà que tu dois faire un peu de place pour accueillir ton petit frère. Je vois se transformer 80cm de calme , de douceur et d’espiègleries en un petit diablotin qui soudain perd tous ses acquis. Mais n’ait pas peur que le bébé prenne ta place mon coeur. Il n’est pas de l’amour en moins à te donner. Il est du plus. Il est tellement plus. Il te regarde avec admiration , tu es sa grande sœur, son modèle et chaque fois qu’il pose le regard sur toi je sens cet amour fraternel indéfectible. Ma grande fille, comme je le comprends, tu es si belle.

Mon garçon, mon petit ange. Tu es si doux, si attentionné, si discret, je sens ton besoin de contact, de câlins et je n’ai de but que d’y répondre. Tu me vois comme la plus belle des femmes ,la meilleure des mamans, jamais je ne pouvais m’imaginer avoir autant de valeur aux yeux de quelqu’un. Comment pourrais-je ne pas t’aimer de la façon la plus pleine et entière qu’il soit! Je veux tout mettre en œuvre pour que tu sois heureux , je t’y pousserai jusqu’à mon dernier souffle.

Voilà mon petit ouragan. Ma chérie pleine de vie , indépendante, drôle , futée et toujours dans la recherche d’autonomie. Je suis si fière de toi. Tu sera présidente, astronaute, bûcheronne, cowboy! Tu peux tout faire ,tu n’as peur de rien, tu réponds présente chaque fois que les grands on besoin de toi. Je t’admire tant. Comment autant de réparti et de force de caractère peuvent se trouver dans un si petit corps! Alors oui malgré ton petit nez tout froissé quand le  caprice t’en dit je t’aime à la folie ,passionnément, éternellement.

Mes enfants vous pourrez me poser cette question aussi souvent que vous en ressentirez le besoin, je n’aurai de cesse d’y répondre irrémédiablement OUI! Vous êtes mon oxygène , mes joies et mes peines. Vous êtes mon envie d’ouvrir les yeux matins après matins. Quelque soit vos choix , je serai toujours là.

 

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire